This site uses cookies to help us provide quality services. Using our services, you consent to the use of cookies.

Nouvelles concernant le Colloque International d'anciens jocistes

Tandis que la JOC Internationale prépare son XIVe Conseil International, le groupe « ad-hoc » prépare le Colloque des anciens.

Vers le Conseil International de la JOCI

Au cours de sa réunion du mois d’août, l’actuelle équipe internationale de la JOCI a décidé du programme de préparation et de lancement du Conseil International. A partir de maintenant tous les mouvements nationaux sont invités à se préparer et discuter profondément à propos des courants, défis et développements du plan d’action 2012-2016 ainsi que de l’avenir du mouvement. Des groupes de soutien du Conseil ont été formés en Allemagne et les groupes de base sont désireux de recevoir les délégués des différents pays et échanger sur les réalités. La JOCI et les mouvements nationaux sont tous à la recherche de finances pour garantir cette importante action internationale. Comme anciens nous sommes tous invités à contribuer de différentes façons en vue du succès du programme et de ce débat concernant le mouvement.

Le Colloque International des anciens : Où en sommes-nous ?

Depuis juin dernier, une vingtaine de pays ont été atteints. Des personnes-clés se sont signalées ou ont été repérées et sollicitées. Dans au moins cinq pays, des réseaux d’anciens (plus ou moins organisés) fonctionnaient déjà avec des rencontres occasionnelles. Une quinzaine de témoignages sont arrivés (Allemagne, Brésil, Canada, France, Gabon, Mexique, Venezuela, et même USA). Des livres : témoignages personnels ou histoires collectives, existent et parviennent à Bruxelles. Très intéressants et de bon augure !

Nous pouvons vous dire que la circulation et les échanges de courriers électroniques sont déjà très actifs et dynamiques. C’est une vraie joie qui nous anime avec chaque personne qui se manifeste et donne de ses nouvelles.

Il est aussi très stimulant de constater que dans l’un ou l’autre pays, les actuels jocistes et les anciens sont déjà – plus ou moins - connectés entre eux et même avec des objectifs précis. La préparation concrète du Conseil International et du Colloque va favoriser cela.

Regard vers l’avenir : Perspectives

Le Colloque International est envisagé comme la première étape d’un projet « d’activation de réseaux d’anciens » partout où cela est possible. Les responsables actuels du mouvement demandent des appuis dans différents domaines et niveaux, parfois au local, parfois à l’international dépendant des conditions et contextes. Ils voient une force dans l’expérience des anciens qui pourrait contribuer à fortifier le mouvement, par ex. dans l’analyse-l’action, la planification, la formation, l’appui financier, l’extension du mouvement, le réseautage et le plaidoyer. Il y a donc une « demande ». Des réseaux d’anciens déjà existants ou à naître peuvent, plus ou moins et selon les situations, offrir leurs moyens, leurs possibilités, leurs compétences. Le Colloque devrait donc tenter de rapprocher le plus possible l’ « offre » de la « demande ». Les réseaux déjà existants ou naissants pourraient devenir des « Associations ou Fondations Cardijn » reliées entre elles et au FIC (Fonds International Cardijn).

Prévisions de participation

Le mode d’invitation n’est pas encore définitivement arrêté. Mais nous avons déjà envisagé quelques critères qui nous paraissent importants comme par exemple :

  • l’idée de s’assurer d’une participation d’au moins 5 personnes par grande région (Afrique, Amériques, Asie) et une participation un peu plus ample en provenance des pays européens, le Conseil International et le Colloque se déroulant en Allemagne,
  • trouver un équilibre entre les générations et les régions. Et puisque cette initiative doit essentiellement servir les générations actuelle et futures, il faudrait prioriser « des anciens pas encore trop anciens », encore opérationnels et aptes à rendre des services effectivement demandés et nécessités. De ce point de vue, la priorité devrait aller à ceux/celles qui sont déjà en action avec certains Mouvements Nationaux et/ou motivés pour continuer ce travail après les Conseil & Colloque.

Financements

Pour que le Colloque puisse se réaliser il faut bien sûr et comme toujours des financements. Des demandes spécifiques – différentes de celles déposées pour le Conseil International - ont été introduites auprès de différentes organisations. Nous avons affirmé que la tenue du Conseil International est prioritaire et que la réalisation du Colloque se fera en fonction des moyens disponibles. Aussi il est demandé que tous les anciens d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Australie et de l’un ou l’autre pays asiatique, autofinancent leur participation (voyage et séjour), soit par eux-mêmes, soit au moyen d’une contribution de solidarité entre anciens de leur pays ou région si nécessaire.

Voilà chers Amis quelques nouvelles brèves. Notre prochaine réunion aura lieu en mars.

Le Père Reginaldo Andrietta, ancien aumônier de la JOC Internationale, nommé évêque par le Pape François

Le Père Reginaldo Andrietta, ancien aumônier de la JOC Internationale, nommé évêque par le Pape François

Le pape François a nommé le Père José Reginaldo Andrietta évêque de Jales, dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil. Cette nomination a été annoncée le mercredi 21 octobre.

Reginaldo Andrietta est né à Pirassununga (SP) en 1957 et a été ordonné prêtre en 1983. Il a connu la JOC à l’époque où il était au séminaire et a depuis lors consacré sa vie à la jeunesse travailleuse. Il a été aumônier de la JOC du Brésil dans les années 1980, de la JOC des Amériques de 1991 à 1995, et de la JOC Internationale de 2000 à 2006.

Il a obtenu un master en catéchèse à l’Institut international Lumen Vitae à Bruxelles et une licence en théologie pastorale à la Katholieke Universiteit Leuven.

Il a lancé le processus d’extension de la JOC en Argentine et aux Etats-Unis. Il est actuellement responsable de la Paroisse San Judas Tadeo à Americana (Sao Paulo), ville où il œuvre pour établir la JOC.

La JOC Internationale se réjouit de cette nomination. La contribution de Reginaldo, ou plutôt de Mgr Reginaldo Andrietta, à la JOC Internationale a été très précieuse pendant toutes ses années d’aumônerie. Il a apporté un soutien moral et spirituel à de nombreuses générations de jocistes et de nombreux mouvements nationaux à travers le monde, en particulier en Afrique et aux Amériques, marchant sur les traces de Mgr Joseph Cardijn et participant à la riche histoire du mouvement.

Nous n’oublierons jamais l’énergie dont a fait preuve Reginaldo pour développer la méthodologie de la JOC (Voir-Juger-Agir) et la Révision de vie et d’action ouvrière. Nous sommes convaincus qu’il apportera beaucoup à l’Eglise en tant qu’évêque.

Dans sa nouvelle fonction, il pourra contribuer à se faire l’écho des aspirations de la jeunesse travailleuse au sein de l’Eglise et de la société.

La JOC internationale se joint à tous ceux qui connaissent l’histoire et l’engagement de Reginaldo Andrietta en faveur de la jeunesse travailleuse pour le féliciter de tout notre cœur et lui souhaiter bonne chance dans cette nouvelle étape de sa vie.

 

Un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde

Continuons notre lutte incessante pour, par et avec les jeunes travailleurs!  Car, comme l’a déclaré Cardijn: « Un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde ».

Il y a plus d’un siècle, en 1912, Joseph Cardijn est nommé vicaire de la paroisse de Notre-Dame de Laeken, un faubourg de Bruxelles (Belgique). Il découvre immédiatement la situation des jeunes travailleurs, en particulier celle des filles apprenties surexploitées. Ce qu’il voit le pousse à mettre sur pied les premiers groupes de travailleurs et travailleuses de ce qui va rapidement devenir un mouvement, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC). Depuis plus de 100 ans, la JOC est toujours très active, non seulement en Belgique mais dans plus de 40 pays à travers le monde. Les groupes locaux se sont tout d’abord multipliés en Belgique, mais très vite, le mouvement a traversé les frontières pour se développer dans d’autres pays européens, puis dans d’autres pays du monde.

Le 25 août, 2015, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI) célébré son 58ème anniversaire. Elle commémore le grand rassemblement mondial qui s’est tenu à Rome en 1957 et a réuni 32 000 jeunes travailleurs de 85 pays. Une messe a été tenue le dimanche 25 août 1957 à la Basilique Saint-Pierre, et le Pape Pie XII a rejoint les jeunes travailleurs l’après-midi, Place Saint-Pierre. Ce fut le moment de la naissance de la JOCI.

Depuis lors, celle-ci célèbre son anniversaire chaque année le 25 août. Cardijn a mis sur pied les premiers groupes jocistes en 1912 car il était épouvanté par les effroyables conditions de vie et de travail des jeunes travailleurs de l’époque. Aujourd’hui, 100 ans plus tard, la JOCI continue à créer des groupes locaux aux quatre coins du monde pour lutter contre les situations d’exploitation et d’injustice auxquelles sont confrontés les jeunes travailleurs et promeut la campagne pour la protection sociale (Travail juste, Egalité des genres, Education de qualité) pour tous les jeunes travailleurs. À travers son action, le mouvement a fait de grandes choses au cours de son histoire, mais beaucoup reste à faire dans son combat pour des conditions de vie et de travail dignes pour chaque travailleur et chaque travailleuse. Car, comme l’a déclaré Cardijn, « Chaque jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde ».

Source: Fondation Internationale Cardijn, JOCI – 75 ans d’action

Colloque International d'anciens responsables jocistes - 2016

XIVème Conseil International de la JOCI - 2016